Voyage à Séoul en Corée du Sud

titre-coree-ver1

 

 

 

Voyage à Séoul, la capitale de la Corée du sud, du 1er au 15 Mai 2014

 

Jour 1

Petite promenade sur la plage de Yeongjongdo, l’ile de l’aéroport international de Séoul, avant de se jeter dans les méandres de la troisième mégapole la plus peuplée au monde.

La plage n’est pas préparée au tourisme, elle est jonchée de détritus, de reste de filets de pêche, de déchets ramenés par les vagues, cette première impression est plutôt négative, même si l’on peut trouver un superbe vieux bateau de pêche abandonné, mais c’est sans oublier que cet endroit n’est pas touristique, car nous y marchons seul depuis quelques heures.

Pour me faire une opinion, j’attends de voir la capitale.

20140501_Casanova__DSC8970-ver2   20140502_Casanova__DSC9047-ver2

 

 

Jour 2

Enfin arrivé à Séoul, enfin nous voila dans les méandres de cette capitale.

Ça grouille de gens, ça vit, voila tout ce que j’aime d’une ville..qu’elle vous avale tout cru ! des petites ruelles aux grandes artères la restauration est omniprésente sous toutes ses formes. Les Coréens sont bruyants, sont gueulards, sont fêtards aussi..nous voila dans une Asie qui se commande avec une télécommande…

les « tentes » que vous voyez sur la photo, au bord de la route sont des « restaurants de trottoir » ou l’on y déguste principalement des fruits de mer, on est assis à l’intérieur juste à coté du (ou de la) cuistot qui prépare votre commande.

20140503_Casanova__DSC9222-ver2  20140509_Casanova__dsc0097-ver2

 

 

 

 

Jour 3

Le hasard nous amène à la cérémonie confucéenne du festival Jongmyo Daeje, dans le sanctuaire royal de Jongmyo dédié aux ancètres royaux de la dynastie Joseon.  L’un des événements les plus importants de Séoul.

20140504_Casanova__DSC9300-ver2

 

 

Jour 4

La place de la mairie, toute consacrée à l’hommage aux enfants et adolescents morts lors du naufrage du ferry « le Sewol ».
Des centaines…des milliers de personnes, voir peut-être bien plus faisant la queue en solidarité avec les familles, c’est assez touchant de voir cela, il faut dire que près de 300 disparus dont la plupart sont lycéens, c’est une catastrophe nationale sans précédent.
Les gens accrochent des bouts de tissus jaune dans toute la ville, et fabriquent des bateaux en papier sur la place de la mairie…

Non loin de la, une petite rivière « artificielle » à été créée au centre de la ville, au milieu des buildings, une idée plutôt sympa est très appréciée de la population au vu de la fréquentation. Toute innovation est bonne à être considérée.

20140504_Casanova__DSC9381-ver2  20140504_Casanova__DSC9346-ver2

 

 

 

Jour 5

Dans les ruelles sombres et excentrées de la ville, Séoul me fait penser à Tunis, c’est sûr, vous allez me dire ce n’est pas le même style, mais l’on retrouve des similitudes d’odeurs de bouffe, d’éclats de rire, d’amis autour des tables.

Ce n’est pas très propre, ce n’est pas très chic, les gens n’ont pas toujours de bonnes manières pour nous les Français, mais on peut y voir de la convivialité et du bonheur sur les visages.

La différence fondamentale qui nous saute aux yeux (à Corinne et à moi), c’est que dans toute la ville, des grandes artères aux petites ruelles sombres, l’on peut s’y promener sans aucune craintes, pas de risque en vue, pas de malaise, aucun regard belliqueux.

Pour avoir fait quelques grandes villes dans ma vie, celle ou potentiellement le risque de problèmes au coin de la rue est le plus élevé reste à mon avis notre belle capitale, Paris.

Mais je n’ai pas encore fait New-york..

20140505_Casanova__DSC9694-ver2

 

 

 

Jour 6

Séoul est divisée en quartiers de corporation, Si vous désirez un bijoux, Jongno, le quartier des bijoutiers vous comblera, si vous cherchez un ordinateur ou une console de jeu, Yongsan, le marché de l’électronique vous en mettra plein la vue, et il en va ainsi de tous les métiers par quartier, les imprimeurs, les vendeurs d’appareils photos, le bricolage…et même le quartier des fabricants de prothèses de jambes, de mains, de bras….

Ayant été commerçant pendant plus de 10 ans, je trouve cela tout simplement incroyable..!

Vous vous décidez à ouvrir un commerce…avez vous envie de vous retrouver coincé dans la même rue que touts vos concurrents ?

Mentalité différente, culture différente…

Photo 1

joueurs de (« Go » ou « Nei Pat Kono » ou « Nyout »…??) sur le trottoir, en attendant que les clients arrivent.

Photo 2

Une scène de rue..jeune couple coréen, la jeune fille regarde le biker blanc sur sa superbe moto

20140506_Casanova__dsc9733-ver2  20140506_Casanova__dsc9814-ver2

 

 

 

Jour 7

Contraste évident entre les palais impériaux du dernier roi, palais classé par l’Unesco, et les petits commerçants rois de la bidouille et de leurs 3 mètres carrés ornés de centaines de produits mises en vente. Dans ces petits commerces, l’occasion se mélange au neuf, tout s’achète et se vend, ce que tu cherches tu leur demandes, si ils ne l’ont pas, un simple coup de fil, et 5 minutes plus tard ils l’auront.

Le commerce est roi, c’est une évidence, et ce n’est sûrement pas le manque de place qui va les arrêter. Le moindre mètre carré de cette capitale est mis à profit pour en faire un business.

Aujourd’hui j’ai mangé une brochette, je l’avais demandé sans Kimchi, mais je n’ai pas dû me faire comprendre…j’ai souffert d’une agueusie soudaine et inexpliquée, un mercredi de mai, dans les rues de Séoul.

20140507_Casanova__dsc9850-ver2  20140507_Casanova__dsc9927-ver2

 

 

 

 

Jour 8

La frontière entre la Corée du nord et la Corée du sud ou DMZ. La DMZ est la dernière démarcation de la guerre froide, un mur de Berlin version Corée.

Des dizaines de bus font valser des centaines de touristes chaque jour, dans ces baraquements bleus connus dans le monde entier. Ce n’est pas ici que je ferai mes plus belles photos.

La tension n’est pas factice, être observé par un officier nord-coréen situé à 100 mètres de distance et qui vous observe à la jumelles, cela provoque dans votre tête d’européen une série de questionnement dont vous n’aurez peut-être jamais la réponse.

Dire que c’est sans risques serait faux, même si le flot continu des touristes pourrait vous faire penser le contraire. Des consignes strictes vous sont répétées plusieurs fois, et la série de check-point, de camp militaire, et de systèmes de sécurité militaire ne sont pas la seulement pour les touristes.

Une fois avoir pris connaissance des événements dramatique qui sont « assez » réguliers, on à une bonne vision d’ensemble.

20140508_Casanova__dsc9985-ver2

 

 

 

 Jour 9

Quartier Gang nam, ( Connu grâce à PSY le chanteur Coréen pour ceux qui connaissent pas..les anciens…)
Quartier de building, quartier de grand boulevard, pas beaucoup de chose à voir car ce quartier est assez neuf, il y a d’ailleurs pas mal d’immeubles en construction et l’on croise beaucoup d’ouvriers de chantier.
C’est donc un quartier qui m’intéresse bien moins que « la vieille ville »..
la 1ère photo vous en offre la preuve.
2ème Photo
Le parc de Samseong-dong ou est situé le plus vieux temple de la ville, construit aux alentours de 500 après JC.
la photo montre une des constructions, un abri construit pour la plus vieille cloche..
20140510_Casanova_nd8_9457-ver2  20140510_Casanova_nd8_9438-ver2

 

 

 

 

Jour 10

Le musée national de la Corée situé pas loin du quartier Gang Nam vous ouvre ses portes gratuitement. Vous y trouverez toute l’histoire de la Corée à partir du néolithique…des bijoux anciens, des statuts, et des centaines de poteries et vaisselles en tout genre pas toujours super intéressants.
J’y trouve mon compte en tant que graphiste que ce soit sur les lithographies anciennes, ou sur les typographies asiatiques.
Dans une des dernières salles, un superbe Boudha de 2,5 mètres entièrement en métal.

20140511_Casanova_nd8_9516-ver2  20140511_Casanova_nd8_9509-ver2  20140511_Casanova_nd8_9545-ver2

 

 

Jour 11

voici les dernières photos de notre voyage à Séoul, nous reprenons l’avion demain.

Le marché aux poissons de Séoul, Quartier Noryangjin.

Les pieuvres qui essayent de s’échapper, les moules géantes de 30 cm, les petits requins prêts à être découpés, les crabes géants, les couleurs…le sang au sol….les odeurs…les poissonnières.

20140512_Casanova_nd8_9615-ver2   20140512_Casanova_nd8_9624-ver2   20140512_Casanova_nd8_9637-ver2

Ces photos ne sont que des cartes postales du bout du monde, j’espère simplement qu’elles ont un tout petit peu réveillé en vous l’envie de voyager et de découvrir comment les hommes vivent tout autour de notre planète.

s’ouvrir sur d’autres cultures, c’est s’oxygéner le cerveau !

 

S.Casanova



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *